Comment soigner l’incontinence urinaire chez la femme ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Une femme sur dix souffre de l’incontinence urinaire et cette maladie peut apparaître à tout âge. Malgré ses différents effets, il existe des solutions durables contre ce malêtre.

Retrouvez dans la suite de cet article les différentes formes que peuvent revêtir cette maladie et les solutions adéquates.

Comment soigner l’incontinence urinaire chez la femme ?

Différents types d’incontinences urinaires chez les femmes

L’incontinence urinaire est une pathologie qui est souvent présente chez la gent féminine et se manifeste par une apparition inopinée de l’urine pendant la journée ou la nuit.

Vous prenez conscience de cette maladie après un passage chez un urologue ou un médecin généraliste. Il en existe de deux sortes différentes, la plus courante qui est l’incontinence urinaire d’effort et l’incontinence par impériosité.

Incontinence urinaire d’effort

Elle est la forme la plus répandue du mal et touche trois femmes sur quatre. Ses effets peuvent être visibles par :

  • une toux ;
  • un éternuement ;
  • un soulèvement de charge ;
  • une pratique d’exercice sportif ;
  • un rire.

Tous ces points représentent des actions qui font partie du quotidien de la plupart des femmes alors, il est normal que cette forme soit la plus fréquente.

En effet, le problème se situe au niveau du sphincter qui est composé des muscles qui sont censés retenir l’urine dans la vessie et qui ne jouent malheureusement plus son rôle. Cette pathologie survient suite à un accouchement, une grossesse ou une ménopause.

Incontinence par impériosité

Ce type d’incontinence est dû à des troubles de fonctionnement au niveau de la vessie. Dans ces cas, les sphincters et la vessie agissent plus que d’habitude, la patiente ressent alors une envie pressante juste après une fuite.

Toutefois, cette forme intervient chez les femmes un peu plus âgées et provoque un vécu difficile. Elle se déclenche lorsque le changement de température est important ou lorsque les bruits de l’eau qui coule parviennent à la patiente.

Les solutions pour lutter contre la perte de contrôle urinaire

Les fuites urinaires mettent leurs victimes dans des positions inconfortables et dans ces cas, des protections sont mises par celles qui travaillent quotidiennement. Les traitements ont été mis au point en fonction des incontinences.

Pour une incontinence par impériosité, il existe des médicaments anticholinergiques qui permettent de réduire l’activité de la vessie.

Ils servent à diminuer les envies d’uriner et comportent aussi des effets secondaires tels que les troubles de l’intellect, la sécheresse buccale, les troubles de la vision et de la digestion.

Concernant l’incontinence urinaire d’effort, une rééducation des muscles du périnée et des sphincters est prescrite. Elle renforce les compétences de la vessie à contenir l’urine, ceci permet de contrôler les envies d’uriner.

Pour ce traitement, la patiente doit faire environ 15 séances chez un kinésithérapeute afin que les résultats se fassent ressentir.

Notez qu’il est recommandé de faire une réadaptation de son alimentation en excluant des aliments comme la tomate, le tabac ou le café puisqu’ils favorisent les envies d’uriner.

Il arrive parfois de faire recours à une chirurgie lorsque les traitements dans chacun des deux cas n’arrivent pas à stopper les fuites urinaires.

Cette solution intervient aussi pour un cas particulier d’incontinence urinaire et elle permet de replacer la vessie ou de l’agrandir ou de la retirer lorsqu’elle constitue un obstacle pour le traitement. La possibilité d’avoir un sphincter artificiel existe aussi.

Il est toujours bien d’avoir les informations convenables pour un tel malêtre, donc il faut nécessairement avoir recours au médecin.


Lisez aussi:

Comment serrer le périnée sans créer de tensions?

Comment stimuler et renforcer le plancher pelvien ?