Comment renforcer les muscles de la vessie ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



La vessie l’organe du système urinaire qui reçoit l’urine produite par les reins, la conserve et permet son évacuation, au moment où l’on va uriner. Afin de bien remplir à bien son rôle, la vessie fonctionne en équipe avec d’autres organes, et surtout ses propres muscles.

Lorsque ces derniers ne sont pas en bon état ou sont trop faibles, on peut s’exposer à une incontinence urinaire. Comment renforcer les muscles de la vessie ? Découvrons-le !

Comment renforcer les muscles de la vessie ?

Les muscles de la vessie : les identifier avant de penser à agir

Le plancher pelvien rassemble des muscles, des ligaments et plusieurs membranes, qui offrent un soutien de taille aux organes génitaux de la femme et de l’homme.

Les muscles de la vessie font partie des muscles du plancher pelvien, et pouvoir les identifier est la toute première étape pour les travailler.

Il vous suffira par ex-ample, de vous asseoir sur le pot de vos toilettes et de vous arrêter d’uriner en plein milieu de l’action. Si vous parvenez à stopper le flux d’urine, c’est que vous avez trouvé vos muscles pelviens.

Dans le cas contraire, il n’y a pas lieu d’avoir peur ou de se décourager, puisqu’il peut parfois falloir plusieurs jours pour les trouver. Par conséquent continuez jusqu’à ce que vous y arriviez.

S’habituer aux exercices de Kegel pour fortifier ses muscles

Les exercices de Kegel sont très bien connus. Ils ne visent pas seulement à renforcer les muscles de la vessie, mais aussi à obtenir pour la personne qui les pratique, un plancher pelvien tonique.

Néanmoins avant de les commencer, pour avoir des muscles de la vessie plus forts, videz complètement cette dernière. Allongez-vous ensuite sur le dos, et contractez maintenant vos muscles pelviens.

Comptez jusqu’à 5 avant de relâcher, et faites une pause de 5 autres secondes avant de reprendre l’exercice. Faites-en autant de séries que vous pourrez et tâchez d’augmenter chaque jour le nombre de séries habituellement faites.

Pendant que vos muscles sont contractés, évitez de maintenir votre respiration. Il est également recommandé de ne pas contracter ses abdominaux, ses fesses et ses cuisses au cours des exercices.

Certes cela n’est pas si facile, mais si vous arrivez à vous en passer, les contractions musculaires seront plus efficaces.

Ne pas retenir son urine trop longtemps

Si vous aviez l’habitude de retenir vos urines trop longtemps, vous pourriez faire du mal aux muscles de votre vessie en les affaiblissant encore plus.

Il est donc conseillé de se rendre aux toilettes chaque fois que l’on sent que sa vessie est remplie. Il ne faut également pas faire de contractions sur son abdomen au moment d’uriner.

Penser au biofeedback

Le biofeedback est actuellement l’une des méthodes les plus en vue pour renforcer les muscles du plancher pelvien, et par conséquent ceux de la vessie.

Elle va consister à procéder de vous-même à l’exercice de vos abdominaux, au lieu de passer par une électrostimulation. Une sonde vous accompagne pour capter puis détecter vos contractions.

L’information est ensuite envoyée à un ordinateur qui vous donne en temps réel la mesure de vos progrès. Aussi, vous n’aurez pas besoin de vous déplacer si vous ne le voulez pas. Les informations peuvent être envoyées sur votre Smartphone.

Le biofeedback vous fait prendre conscience de vos contractions sur le plancher pelvien, contractions qui bien évidemment, agissent sur les muscles de la vessie et les renforcent.


Lisez aussi:

Comment muscler son périnée en marchant ?

Comment se muscler le périnée ?