Comment muscler son périnée en marchant ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Lorsque vous marchez et que vous n’arrivez plus à sentir votre périnée, cela signifie que vous êtes en proie à des fuites urinaires. Il n’y a donc à ce moment là qu’une chose à faire : muscler votre périnée.

Dans ces circonstances, il y a un bon nombre de façons d’y parvenir. Si vous ne les connaissez pas, voici un peu comment vous devez faire pour muscler votre périnée.

Comment muscler son périnée en marchant ?

Contracter le périnée pour le muscler

S’il y a bien une chose à faire lorsque vous sentez le besoin de muscler votre périnée, c’est de le contracter. Pour ce faire, la solution idéale qui s’offre à vous c’est de marcher.

Mais alors, vous devez simuler les muscles pour la contraction. Vous aurez ainsi l’impression que votre vagin et votre anus le seront.

Cela sollicitera bien entendu les muscles de votre périnée et vous permettra en prime d’arrêter les incontinences. Ce qui pourrait être assez gênant lorsque vous marchez.

En pleine marche aussi, il peut s’avérer difficile d’éviter les fuites urinaires. Dans ces circonstances, une fois que vous avez contracté votre périnée, vous devrez prendre le rythme nécessaire pour marcher.

Cela peut varier en fonction de votre organisme. En effet, pendant que certaines personnes adopteront un rythme lent, d’autres pourront adopter un rythme rapide.

Toutefois, vous devez garder à l’esprit que les rythmes lents vous aideront à muscler cette zone de votre corps le plus longtemps possible. Mais il peut aussi advenir dans certains cas qu’un rythme rapide soit efficace.

Cela vous permettra de vous soulager au plus vite, surtout si vous êtes proche de votre lieu de destination.

Fortifier son périnée : évitez les secousses en marchant

Muscler son périnée en marchant signifie aussi que vous devez tout entreprendre pour éviter au maximum les secousses. En effet, lorsque vous contractez votre périnée, celui-ci se durcit.

Si vous souhaitez le maintenir longtemps dans cet état, rien ne doit modifier la position dans laquelle il se trouve à ce moment précis. C’est pour cela qu’il est recommandé d’éviter de vous secouer pendant l’opération.

Les secousses peuvent en effet provoquer un relâchement involontaire du périnée, en qui provoquera les incontinences.

Adopter une fausse inspiration thoracique

Cette technique est généralement appliquée en position allongée. Mais il est également possible de la mettre en œuvre lorsque vous marchez. En pratique, elle revient à :

  • inspirer et souffler doucement : comme c’est le cas dans toutes les méthodes possibles, cela vous permettra de contracter votre périnée
  • évacuer l’air accumulé dans vos poumons : cela exercera une pression sur votre périnée. Grâce à cela, les muscles de ce dernier seront assez stimulés ; vous pourrez ainsi muscler le périnée
  • Se pincer le nez : cette étape est à suivre lorsque vous aurez fini d’expirer. À cet instant, vous remarquerez que votre ventre rentrera de lui-même

Pour plus d’efficacité, vous pouvez reprendre l’exercice plusieurs fois. Rassurez-vous, l’effet viendra absolument.

Somme toute, muscler son périnée en marchant n’est pas une procédure assez compliquée. Il suffit de suivre les divers conseils évoqués ci-dessus. Toutefois, vous devez savoir que cette action contribue à limiter grandement les fuites urinaires.


Lisez aussi:

Comment muscler son périnée avant et après l’accouchement ?

Comment renforcer les muscles de la vessie ?