Rééducation périnéale: quels sont les meilleurs exercices ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Situé entre le vagin et l’anus, le périnée est un ensemble de muscles dont le rôle est de soutenir les deux organes. Il peut arriver lors d’un surpoids, après une grossesse ou encore à la ménopause, que le périnée se détende et ne joue plus le rôle qui est le sien.

Dans ce cas, des fuites urinaires peuvent apparaître. Pour éviter cette situation quelque peu inconfortable, il est impératif que votre périnée subisse une rééducation. Découvrez dans cet article quatre exercices qui peuvent vous êtes utiles.

Rééduction périnéale: quels sont les meilleurs exercices ?

Rééducation périnéale : la technique de la chaise

Pour renforcer les muscles de son périnée, l’exercice de la chaise est le plus adéquat. C’est un exercice qui consiste à s’asseoir sur une chaise et à s’essayer à la contraction du ventre de sorte à donner l’impression de retenir un jet d’urine ou un gaz.

Peu confortable, c’est une position que vous devez, dans un premier temps, maintenir pendant 5 secondes au moins. Dès lors que c’est fait, vous devez la reproduire assez régulièrement. La durée de votre contraction en vient à s’allonger au fil du temps.

C’est un exercice qui peut se faire facilement dans une voiture, dans n’importe quel lieu d’arrêt de transport, dans un bureau ou dans la chambre.

La fausse inspiration thoracique, un excellent exercice

La fausse inspiration thoracique est un exercice périnéal qui fut mis sur pied par le médecin et professeur de yoga Bernadette Gasquet. Il consiste à s’allonger au sol sur la colonne vertébrale et à plier ses genoux.

Ensuite, il faut inspirer et souffler lentement de sorte à contracter le périnée. Puis, prendre le soin d’expirer en rentrant le ventre.Une fois le rejet de l’air effectué, il vous faut pincer le nez et essayer d’inspirer à nouveau.

En le faisant, le ventre se replie de lui-même en poussant le périnée en profondeur. Il vous revient alors de relâcher l’air et d’inspirer à nouveau normalement. C’est un exercice qu’il convient de pratiquer deux à trois fois au cours d’une journée pendant toute une semaine.

Technique de l’ascenseur

L’exercice de l’ascenseur est pratiqué dans les escaliers. Pour l’effectuer, il vous faut opérer d’abord une contraction du périnée. Ensuite, effectuez une montée graduelle de l’escalier tout en relâchant 2 à 3 secondes après la contraction de votre périnée.

C’est un exercice à reproduire toutes les fois où vous empruntez les marches d’un escalier. L’idéal est d’aller jusqu’au dernier étage. Par ailleurs, lors de la descente, ne vous précipitez pas. Maintenez un rythme soutenu et maîtrisé.

L’exercice de précision pour la rééducation périnéale

Cet exercice requiert un plus de précision que les autres : d’où son nom. En le reproduisant, vous pouvez être sûr de ressentir toutes les parties de votre périnée.

L’exercice de la précision consiste d’abord à vous allonger sur votre dos, les genoux pliés. Puis, à procéder à une contraction de la partie antérieure de votre périnée (la partie urine). Maintenez votre contraction pendant 5 secondes.

Ensuite, faites de même pour la partie postérieure de votre périnée. Au bout des 5 secondes, prenez le soin de relâcher en douceur votre contraction.

En somme, si vous pratiquez régulièrement l’un de ces exercices ou en cumulez deux ou trois, soyez assuré d’une bonne rééducation de votre périnée. Toutefois, c’est toujours mieux de vous faire assister d’un professionnel pour être sûr d’atteindre vos objectifs finals.


Lisez aussi:

Rééducation périnéale : choisir un kiné ou une sage-femme ?

Solution incontinence urinaire: la rééducation périnéale