Douleur au niveau du plancher pelvien chez l’homme ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



La douleur pelvienne est chez les hommes de moins de 50 ans l’une des causes récurrentes de consultation à l’hôpital, notamment en proctologie et en urologie.

Douleur au niveau du plancher pelvien chez l'homme ?

Elle touche entre 5 et 10 % des hommes et s’accompagne généralement de troubles au niveau intestinal, urinaire, et sexuel. Découvrez ici l’essentiel à savoir à propos de ce mal.

Les causes de la douleur

Le plancher pelvien est constitué de l’ensemble des muscles et nerfs entourés du tissu conjonctif (tendons, ligaments, fascias) qui soutiennent les organes, assurent la continence et stabilisent le bassin.

Pendant des années, les douleurs dans la région du plancher pelvien étaient presque machinalement diagnostiquées comme une inflammation de la prostate. Mais aujourd’hui, on sait que ces maux trouvent souvent leur origine ailleurs.

Lorsque les examens ne font état d’aucune maladie ou infection, c’est un dysfonctionnement au niveau des muscles du plancher pelvien qui est mis en cause.

Si les causes des douleurs pelviennes sont généralement méconnues, on les associe de plus en plus à :

  • la baisse de la souplesse des muscles du plancher pelvien ;
  • des pressions au niveau de ces muscles ;
  • la compression des nerfs ;
  • la réduction de la mobilité du tissu conjonctif ;
  • ou à l’inflammation.

Chez l’homme, on recherchera spécifiquement une infection urinaire, une occlusion intestinale, l’appendicite, les hémorroïdes, ou une distorsion des testicules.

Selon certaines recherches, dans 90 % des cas, la douleur pelvienne intervient suite aux tensions musculaires et myofasciales.

Les examens médicaux permettront d’exclure ou de confirmer une infection ou une maladie, ou si la douleur est due à une déficience au niveau musculo-squeletique ou du système nerveux.

Les symptômes

Le symptôme principal est la douleur. Elle peut se localiser à différents endroits. Au niveau du pénis, des testicules, au niveau du bas-ventre ou de l’anus. Elle peut se manifester au moment de la miction, de l’évacuation des selles ou des rapports sexuels, pendant ou après l’éjaculation.

La douleur apparaît aussi souvent en position assise prolongée ou lors de l’exercice.

Au-delà, on notera des problèmes d’érection (avoir ou maintenir une érection), des difficultés lors de la miction ou une augmentation de sa fréquence, ou encore des problèmes de constipation.

La douleur au niveau du plancher pelvien se manifeste à différentes intensités, périodes et étendue du corps. Ainsi, elle peut être aiguë ou de moins forte intensité, régulière ou cyclique, pouvant s’étendre jusqu’à la hanche et aux cuisses.

Le traitement

Pour un bon traitement, l’historique médical est nécessaire, tenant compte de l’âge, des symptômes, des tests visant à détecter des problèmes urinaires, intestinaux ou sexuels et des antécédents familiaux.

Parmi les médicaments généralement prescrits, les antibiotiques permettent d’éliminer les bactéries et de réduire la présence des produits chimiques qui favorisent dans le corps la survenue d’inflammation.

Dans le lot de remèdes, on note également des médicaments pour réduire la pression artérielle, la douleur musculaire ou des nerfs, ou pour parer aux problèmes d’érection.

La phytothérapie répond au traitement non médicamenteux qui vise à traiter les muscles du plancher pelvien à travers notamment une évaluation de ces derniers, de la posture, de la mobilité des tissus conjonctifs, des articulations sacro-iliaques, etc.

La relaxation, la méditation, la thérapie cognitivo-comportementale font également partie des traitements non médicamenteux capables de soulager les douleurs pelviennes.

La douleur pelvienne chez l’homme implique plusieurs spécialités médicales. Elle requiert différents examens et analyses pour en déterminer l’origine et apporter le traitement adéquat, afin d’aider l’organisme à mieux fonctionner.


Lisez aussi:

Solution incontinence urinaire: la rééducation périnéale